Chapitre 9 : Une rencontre innatendue

En cette veille de Noël, Sydney était venue, dès 09h du matin, sonner à ma porte d’entrée. Je n’étais évidemment pas encore réveillée, mais ce fut fait grâce à elle. Mes parents l’avaient laissée entrer, elle fit donc irruption dans ma chambre, toute heureuse.

 - Coucou !

- Salut, fis-je, encore à moitié endormie.

- Debout ! Je sais ce qu’on va faire aujourd’hui !!

- Ah super, t’as prévu quoi ? dis-je en souriant.

- Ce matin on va faire les boutiques, cette aprem on va faire les boutiques, et ce soir on va en boîte ! dit-elle toute excitée.

- Elle est ouverte le 24 et 25 Décembre ? lui demandais-je étonnée. Et tu me fais rire toi ! Tu crois que j’ai encore de l’argent peut être ? Les cadeaux de tout le monde m’ont ruinée !

- Oui elle est ouverte ! Et c’est pas grave, demande à tes parents !

- Oh non les pauvres !

- S’il te plaît !!

- Bon ok.. Mais je leur demanderai pas beaucoup d’argent je te préviens ! T’as pas intérêt à me dire de tout acheter !

- Non t’inquiètes ! On fait les boutiques toute la journée, et à la fin, on ira acheter ce qu’on aura aimé le plus !

- Ça marche ! dis-je à présent bien réveillée, des étoiles dans les yeux. T’as eu une excellente idée, je suis étonnée que t’aies pu penser à ça !dis-je en la taquinant.

- En fait.. Euh j’ai entendu la conversation entre Mathias et son pote Lucas. Mathias disait qu’il n’allait pas y aller parce que la fille avec qui il voulait y aller l’a planté.

- C’est con ! dis-je en rigolant. Il ne l’a pas volé !

- Tu lui en veux toujours, à ce que je vois ! dit-elle en se fendant la poire.

- Non je me réjouis juste de son malheur ! De toute façon il ne devait pas l’aimer. Il ne sait pas aimer. C’est un sans coeur, il ne pense qu’avec sa bite. 

Sydney était morte de rire.

- T’y vas pas avec le dos de la cuillère toi !! Il est toujours puceau ! Enfin je crois..

Désolée, dis-je en faisant mine d’être triste, avant d’exploser de rire.

 

Une heure plus tard, j’avais déjeuné, je m’étais habillée, et préparée. Mes parents m’avaient donné 40€, à ma grande surprise. Cette année, ma famille ne fête pas Noël. On ne sait même pas si on va faire quelque chose pour le premier de l’an. On ira peut être faire la fête chez Sydney. Mes parents ont donc voulu que je m’amuse aujourd’hui, que j’en profite et que je fête Noël avec ma meilleure amie.

Pendant la matinée, on a fait cinq magasins, dont deux dans lesquels on est restées une heure pour tout regarder et faire des essayages. On essayait même des vêtements qui étaient loin d’être potables ! Mais on a du arrêter car la vendeuse nous regardait bizarrement..

L’après midi, après s’être calées le ventre avec un kebab, on continue notre lèche vitrine. Puis au bout d’un moment, je vis mon magasin préféré: Jennyfer.

- Ah enfin !! dis-je en entraînant Sydney par le bras dans le magasin.

On a du passer une heure et demie dans le magasin. Je suis tombée sous le charme d’une robe noire à paillettes, parfaite pour aller en boîte. En plus elle me va merveilleusement bien ! Loin de moi l’idée de me venter, mais pour une fois je l’avoue, je suis canon ! Pour accompagner cette magnifique robe, de belles chaussures noires à talon. Sydney s’est trouvée une jupe noire moulante avec un haut noir à paillettes et des ballerines de la même couleur.

On avait enfin nos tenues, on a donc décidé de rentrer chez nous.

- Maintenant il faut qu’on se choisisse une coiffure et du maquillage ! me dit Sydney en montant dans le bus.

 

Elle avait vraiment hâte. On sort rarement en boîte, alors quand on y va, elle veut être parfaite. De toute façon, vu son physique, elle n’a pas beaucoup d’efforts à faire !

Arrivées chez Sydney, on va droit dans sa chambre:

- Mathias n’est pas là ?

- Non t’inquiètes. 

- Ok. Alors on se maquille comment ? Pareil toutes les deux ? proposais-je.

- Oui si tu veux ! Du far à paupières gris pailleté ça te va ? Avec du crayon et du mascara !

- Et du rouge à lèvre ! Oui ça me va ! Pour la coiffure on fait quoi ?

- Toi je vais t’attacher les cheveux avec une pince, et les faire retomber de chaque côté de la pince. Ça t’iras super bien tu vas voir !

- Ok, moi je vais te boucler les cheveux, t’attacher juste ceux des côtés, et laisser le derrière lâché. Et je vais laisser deux mèches de devant retomber de chaque côté de ton visage, ça sera trop beau !

- Ok !

Il était à présent 20h. On était prêtes. La maman de Sydney nous avait cuisiné des pates à la carbonara, notre plat préféré ! En dessert, une bûche de Noël. Autant dire que la soirée commençait bien ! Avant de partir, elle nous avait pris en photo, « pour avoir un souvenir ! », nous avait-elle dit.

Son père nous a emmené à la salle, puis est parti en prenant soin de bien nous rappeller les règles: pas d’alcool, pas de drague, ne pas suivre les inconnus, ne pas prendre à boire au bar en cas de drogue dissoute dans nos verres en cachette, et ne pas faire de collé serré. Certaines personnes n’en auraient fait qu’à leur tête mais pour Sydney et moi, ces règles étaient loin de nous gâcher la soirée. On les trouvait normales, son père n’avait même pas besoin de nous les dire, ça coulait de source pour nous. On venait pour danser, on allait danser. Rien d’autre.

 On entra donc dans la boîte de nuit. La musique était super entraînante, le son était au maximum, il y avait énormément de monde. D’après ce que j’ai pu remarquer, il n’y avait personne qu’on connaissait. On va donc se lâcher et danser toute la nuit !

 Vers 23h, on commençait à avoir vraiment soif. On alla donc au Macdo d’à côté, se chercher un petit rafraichissement. Je pris un Fanta et Sydney prit un CocaCola. Nous allâmes nous asseoir à une table quand tout à coup, je vis Mathias rentrer avec un mec, plutôt mignon.

- Oh non..

- Quoi ?

 Sydney était dos à la porte d’entrée, elle ne vit pas son frère arriver. Mathias a vu que je le fixais, il a donc du se sentir obligé de venir, je suppose..

Salut les filles.

Ah Mathias.. Salut, dit Sydney en comprenant pourquoi je tirais une tête bizarre.

- Vous êtes magnifiques.

Merci, vous aussi.

 C’est vrai qu’ils étaient pas mal. Ils étaient tous les deux en costard: chemises blanches et blazers, pantalons et chaussures noirs.

Euh je vous présente Lucas, vous ne le connaissez pas je crois.

- Salut, dis-je à Lucas en souriant. Moi c’est Elodie.

- Salut, enchanté de faire ta connaissance, me dit-il en me rendant mon sourire.

 Il avait un sourire charmeur. Lucas est un garçon de taille moyenne, à peine plus grand que moi, les cheveux châtains foncés et les yeux verts. Mon idéal masculin ! Mais ne nous emballons pas trop vite. Je ne le connais pas encore.

- Vous voulez aller en boîte après ?

- On y était déjà, on vient prendre un rafraîchissement ici pour éviter de se faire droguer là-bas. 

- Vous avez raison, ça serait dommage que de si belles filles se fasse violer par des mecs de 38 ans, dis Lucas en me regardant d’un air malicieux.

- Ah bah oui teh ! dis-je en rentrant dans son jeu.

- Mais vous allez y retourner hein ?

- Oui on a prévu de rentrer qu’à 01h du matin, pas minuit.

- Alors allons-y !

- Attend je finis mon verre, lui dis-je sèchement.

- Tu me réserveras une dance ? dit Lucas en s’adressant à moi.

- Oui.

- Et à moi ? dit Mathias en espérant que je lui dise « oh oui avec plaisir ! ».

- On verra si j’ai encore envie de danser. On y va ? demandais-je en regardant Sydney. Tu es prête ?

- Ouaip !

 

Nous retournâmes donc en boîte, à quatre cette fois-ci.

 Pendant que nous marchions, Mathias parlait avec Sydney. Je décidais donc d’accélérer un peu le pas pour m’éloigner de lui. Lucas me rejoignit.

 - Il se passe quoi avec Mathias ?

- C’est mon ex.

- Ah je comprend mieux. Ça s’est mal finit ?

- Bah du jour au lendemain il m’ignorait, et j’ai finit pas découvrir qu’il sortait avec une autre.

- Il était tombé amoureux, ça arrive tu sais, on contrôle pas ce genre de chose..

Ça en valait pas la peine, ils sont pas restés longtemps ensemble.

- Il l’a peut être regretté.

- Je m’en fou. On ne revient pas vers moi parce que ça n’a pas marché avec ma « remplaçante ». J’suis pas une roue de secours.

 

J’avais dit cette dernière phrase un peu plus fort que le reste de la conversation, en espérant à la fois qu’il l’entende et qu’il ne l’entende pas. Je suis bizarre je sais.

On arriva enfin à la boîte de nuit. Rien n’avait changé: une ambiance de fou, une foule en délire, tout le monde s’amusait. Je n’en était pas sûre quant à mon futur cas.

 Nous commençâmes à danser. Je ne me sentais pas à l’aise, maintenant qu’il y avait Mathias et Lucas. Puis vint la dance des amoureux, le slow. Mathias se mit à me regarder, comme pour me demander de danser avec lui. Sydney ayant remarqué mon embarras, elle lui demanda de danser avec elle. Lucas dansa donc avec moi. Il mit ses mains sur mes hanches, je mis mes bras autour de son cou. Il dansait bien. On se regardait de temps en temps avec Sydney.

 

- Tu danses bien, me fit Lucas.

- Je te suis, c’est tout, lui répondais-je en souriant.

 

Il rit. Mathias me regardait bizarrement. Je crois qu’il m’a entendue. Mais c’est pas grave. Je me plaisais bien à danser avec Lucas. Puis si je le rendais jaloux, tant pis pour lui, il ne mérite que ça de toute façon.

Le slow était terminé, mais nous ne nous sommes pas mélangés, Sydney et Mathias s’éclataient ensemble, et Lucas et moi faisions de même. Le DJ passait une musique de Showtek, puis de Lee Mashup, puis de David Guetta, puis de Martin Garrix.. On s’amusait vraiment bien.

A 00h55, Sydney et moi décidions d’aller au parking pour rejoindre ses parents.

- Tu rentres comment toi ? demandais-je à Mathias.

- Lucas me ramènera en voiture.

- Ah t’as le permis ? demandais-je à Lucas, étonnée. Mais t’as quel âge ?

- Bah oui, j’ai 18 ans, me fit-il en souriant.

- Ah ok. Bon ben sur ce on va vous laisser nous, leur dis-je en leur faisant la bise.

Lucas m’entraîne un peu plus loin.

- Je peux avoir ton numéro ? me demanda-t-il, gêné.

- Demande le à Mathias.

- Non il va penser que je lui pique sa copine.. Enfin son ex, pardon.

- Et alors ? Je ne suis plus avec lui, et je crois qu’il a compri que je ne suis pas prête à lui reparler de suite.

- S’il te plaît..

- Bon d’accord..

 

Nous retournâmes ensuite avec les autres, puis Sydney et moi allâmes à la voiture de ses parents.

- Il te voulait quoi Lucas ? me demanda-t-elle en entrant dans la voiture.

- Mon numéro.

- Et tu lui a donné ?

- Oui.

- Alors les filles ? C’était bien ? nous demanda sa mère.

- Oui on s’est bien amusées !

- J’avoue c’était génial !

Une demi-heure plus tard, nous voilà chacune chez nous.

Il était à présent 01h50. J’étais en train de me coucher, quand soudain j’entendis mon téléphone vibrer..

Publié dans : Non classé | le 23 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 8 : Une nouvelle rencontre..

Un mois et demi plus tard, Mathias ne représentait plus rien à mes yeux. Il n’était même plus avec Laura. Au lycée, il y a une nouvelle fille qui lui tourne autour, mais il n’a pas l’air intéressé. Elle s’appelle Juliette, elle est brune, les yeux marrons, plutôt petite, mais mignonne de visage. Elle est très souvent avec son amie, Chloé. Celle-ci est plutôt maigrichonne, elle a des cheveux courts, à la garçonne, des yeux marrons également, et est toujours habillée avec des vêtements de garçon. Il paraît qu’elle est lesbienne, mais ce n’est pas forcément parce qu’elle s’habille comme ça qu’elle l’est. Tant que je ne l’aurais pas entendu le dire elle-même, je ne le croirai pas. 

En ce premier jour des vacances de Noël, Sydney vient me rendre visite chez moi, il était à peine 10h. Je venais juste de me lever, j’étais en train de prendre mon petit dej’ , quand j’entendis la sonnette. Je vais ouvrir:

- Salut !!! dit-elle joyeusement.

- Hey Sydney ! Ça va ? demandais-je, surprise.

- Oui et toi ?? 

- Oui, rentre ! dis-je ne fermant la porte derrière elle. Ça m’étonne que tu soies là si tôt ! Tu perds pas de temps toi, quand c’est les vacances ! dis-je, amusée.

- Oui désolée j’étais plutôt matinale ce matin, j’étais debout à 08h parce que j’ai entendu ma mère partir au boulot, et j’ai pas réussi à m’endormir. Ensuite, je me suis dis que puisqu’on était en vacances, autant en profiter ! Ce coucher tard, et ce lever tôt pour profiter pleinement de chaque journée ! J’adore l’hivers, et encore plus les vacances de Noël ! C’est tellement magique ! Puis les jours sont déjà courts, alors pourquoi les raccourcir encore plus en dormant jusqu’à midi ? me dit-elle en tirant la langue.

 

J’adore ma meilleure amie. Elle me fais  rire, et en plus, on a la même vision des choses.

- Ah je comprends ! N’empêche que je viens de me lever moi ! dis-je ne rigolant.

- Ça j’avais remarqué, t’as la tête dans le cul ! 

- Mais chut ! dis-je en faisant la moue.

Tout à coup, mon chien fit apparition.

- Ah ben j’en connais un autre qui a la tête dans le cul !

- Salut Eden !! lui dit-elle en lui faisant plein de caresses et de bisous. J’ai revu les photos que j’ai de lui, il a tellement grandit depuis !

- Oui c’est plus un bébé maintenant ! Mais il est toujours aussi mignon !

C’est vrai qu’Eden avait maintenant sa taille adulte:

samoyede

- Je me suis dit qu’on pourrait monter à cheval aujourd’hui.. me dit-elle tout sourire, comme pour me supplier .

- Ouais pourquoi pas ! Stormy a besoin de sortir, ça lui fera du bien. Je finis mon petit dej, je me prépare et on y va !

- Cool ! 

Une heure plus tard, on est parties direction le pré où se trouve Stormy. On le prépare, puis on le monte, moi devant et elle derrière, à cru. On prend un petit chemin au milieu de la forêt, et on commence à partir au trot. J’adore cette allure quand il y a Sydney derrière, elle galère tellement à garder son équilibre ! 

- Change d’allure !! me supplie-t-elle.

- Rooh ! dis-je en pressant les talons.

Stormy se mit au galop. Puis, d’un coup, s’arrêta net, fit un écart et repartit plein gaz dans une autre direction. Sydney s’accrochait à moi tellement fort qu’elle me faisait mal.

- Serre moi moins fort tu me fais mal, serre les jambes et essaie de pas tomber ! dis-je en criant.

Elle fit ce que je lui demandais, puis, me sentant plus libre de mes mouvements, je me pencha en arrière, en serrant les jambes et en tirant sur les rênes, une fois la rêne droite, une fois la gauche, une fois la droite, une fois la gauche. Après un petit moment de galère, Stormy finit par s’arrêter, et se calmer. 

- Qu’est ce qui lui est arrivé ? me demande Sydney, essoufflée.

- Je sais pas, quelque chose a du lui faire peur ! En tout cas t’as bien tenu bravo !

- Ouais mais j’ai plus de force dans les jambes là, je descend.

Je fis de même et alla rassurer Stormy, lui caresser le bout du nez.

- Eh ben mon petit cœur, qu’est ce qui t’as fait peur ?

Stormy me donna un coup en relevant la tête. Il regardait un point fixe, au loin, les oreilles dressées. 

- Oh oh vaut mieux remonter, il va se taper un sprint sans nous sinon. 

- Oh non !! dit-elle alors que j’étais en train de remonter sur son dos. 

- Eh si ! dis-je en l’aidant à monter. Allé Storm’, au pas, dis-je en lui tapotant doucement les flancs. 

On prit le chemin du retour, tranquillement. En y repensant, je crois que j’ai entendu un vrombissement pendant la folle course que s’est tapé mon cheval, mais je n’en suis pas très sûre..

- Elodie ?

- Quoi ? 

- Je crois que j’ai entendu quelque chose quand Stormy a tapé son galop..

- J’étais en train d’y penser ! Toi aussi t’as entendu un vrombissement ?

- Oui je crois, mais j’avais tellement peur que je suis pas sûre de ce que j’ai entendu..

On arrivait à l’endroit où Stormy s’est emballé. Je vis un engin noir, à travers les feuilles. Deux filles étaient en train de discuter. Stormy s’arrêta, relava la tête et se mit à les fixer. Je commence à le rassurer, en lui caressant l’encolure, puis je le remis au pas. 

- Accroche toi on sait jamais.

En s’approchant, on se rendit compte qu’il s’agissait de Juliette et Chloé.  Elles nous ont également vues. Elles Juliette était assise sur les genoux de Chloé, les bras autour de ses épaules. Elles étaient sur un gros quad. Là je ne me posais plus de questions, elles sont toutes les deux lesbiennes, et sortent ensemble. 

- Salut ! dis-je, mal à l’aise.

- Euh.. Salut, dit Juliette, en descendant des genoux de sa copine. Évitez de dire que vous nous avez vues, s’il vous plaît..

- Oui t’inquiète pas, lui dis-je en souriant. C’est vous qui êtes arrivées à plaine vitesse ya.. 10 minutes ? Ou votre moteur fait un bruit épouvantable ? 

- Le moteur fait du bruit, oui.. On a fait peur à ton cheval ? demanda Chloé.

- Ah ça, oui, répondit ma meilleure amie.

- Désolé.. 

- C’est pas grave, ça arrive. 

- Oui.. Bon on doit rentrer nous, il se fait tard.

- Euh d’accord.. A la prochaine ! dis-je en souriant.

- A la prochaine.

- Bye !

Les filles repartirent de leur côté, lentement pour pas refaire peur à Stormy, mais je le mis quand même au galop, pour qu’on puisse s’éloigner plus vite et qu’elles puissent accélérer.

- Elles sont sympa, dit Sydney.

- Oui, Juliette n’a pas l’air d’assumer sa sexualité, mais elles ont l’air gentilles toutes les deux. Pendant un moment j’ai eu peur que Chloé nous envoie chier, elle m’as trop mal regardé quand je regardais son quad ! 

Sydney se mit à rire, puis nous rentrâmes tranquillement au pré. Stormy était calme, il s’arrêtait de temps en temps pour brouter. Une heure et demie plus tard, nous étions rentrées chacune chez nous. 

Publié dans : Non classé | le 14 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 7 : Prend moi pour une conne.

Trois jours plus tard, je reçois un mail de Mathias, dans lequel il me dit qu’il n’a pas pu prendre de nouvelles de moi par SMS car il a fait tombé son portable dans les toilettes. Ce doué. Comme s’il pouvait pas prendre le tel de sa sœur pour m’envoyer un message, hein ! Pff. Ce mec me dégoûte je vous jure. Je n’ai même pas pris la peine de lui répondre. J’envoie donc un SMS à Sydney:

- Ton frère me prend trop pour une conne.

- Comment ça?

- Il m’envoie un mail en me disant qu’il a pas pu prendre de mes nouvelles avant à cause de son tel qui a plongé dans les chiottes. –’

- Mdrr mais oui ce con l’a fait tomber de sa poche en allant chier x)

- x’)) Mais n’empêche qu’il aurait pu prendre ton tel pour prendre de mes nouvelles.

- Ouais.. Il a trop changé depuis qu’il est avec Laura t’façon. 

- Ouais.. Je lui ai même pas répondu. J’ai plus envie de lui parler, il me soûle, m’énerve, me dégoûte, tout c’que tu veux..

- Je sais.. Tu veux que je passe chez toi ? 

- Je promène Eden, là. On se rejoint au collège ? 

- Ça marche à desuite ! ;)

- Ouaip ♥ 

Le collège était à 5 minutes à pied de là où j’étais, et à 3 minutes en vélo de chez Sydney. Le point de rencontre parfait. En plus, juste à côté, à genre.. 10 minutes de marche, il y a un petit parc bien sympa. L’endroit idéal pour se coucher dans l’herbe avec son chien et sa meilleure amie, et parler pendant des heures !

J’arrive donc au point de rendez-vous, Sydney était déjà là. En même temps on marchait vraiment pas vite, Eden s’arrêtait « pisser » à tous les poteaux !

- Hey salut toi !

- Salut ! 

- Je parlais au chien !

- Haha très drôle ! dis-je en faisant une grimace.

- Mais je rigole ! me dit-elle en me faisant un câlin.

- Haha je sais ! 

Ensuite elle fit plein de petits câlins et de caresses à Eden, qui était très content d’avoir autant d’affection d’un coup. Faut dire qu’il est tellement mignon ce petit !

comp1

 

On a parlé de tout et de rien pendant plus d’une heure, puis on a décidé de rentrer chez nous. C’était une belle petite après midi, tranquille, il faisait beau, j’arrivais à oublier Mathias, c’était parfait.

Publié dans : Non classé | le 31 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 6 : Retour à la maison

De retour chez moi, enfin, j’ouvris la porte et vis mon frère s’avancer vers moi, le sourire aux lèvres.

- Elodie !! me dit-il en me prenant dans ses bras.

- Salut Loïc ! dis-je, toute heureuse de retrouver mon frère et mon chez-moi.

- Comment tu te sens ?

- Bien, et heureuse de revenir à la maison !

Puis j’entendis un petit aboiement.

- Alors c’est un chien que vous avez pris ?!

- Un petit chiot, oui !

- Trop bieeen ! Il est où ? dis-je en le cherchant

- Il t’attend dans ta chambre je crois, me dit mon frère en me faisant un clin d’œil.

J’allais donc dans ma chambre, et je vis cette boule de poil toute blanche qui m’attendais !! Il est trop mignon, je craque !!

paste2204

 

- Oh mon dieu cette peluche ! Il est adorable merci !!!

- Maintenant, on a le terrain approprié pour avoir un chien, m’a dit mon père en nous rejoignant dans la chambre.

- C’est trop cool ! Je suis trop contente merci encore !!

- De rien, dit ma mère qui l’avais suivi. 

Je les ai tous pris dans mes bras. J’ai une famille adorable ! Ils sont trop gentils ! A ce moment là, la sonnette retentit.

- Ça doit être Sydney ! Je vais ouvrir !

- Vas-y, nous on a des courses à faire. Veille sur ton chiot, hein ! Qu’il ne fasse pas de bêtises !

- D’ailleurs tu veux l’appeler comment ?

 - Mon chiot.. Olala c’est le mien !! Je n’sais pas, je vais y réfléchir avec Sydney !! dis-je toute excitée.

J’ouvris la porte. Je ne m’étais pas trompée. Sydney m’a sauté dessus, hyper contente de me voir. Elle me serrait tellement fort qu’elle a failli m’étrangler.

- Arrête tu m’étouffes !!

- Désolée !! 

- Bonjour Sydney, au revoir Sydney ! dirent mes parents en sortant de la maison.

- Bonjour au revoir ! dit-elle en rigolant.

- Poulette faut que tu voies ça !! dis-je en la tirant jusque dans ma chambre.

- Haaaaanw ! dit-elle en voyant ma petite boule de poil. Il est à toi ?

- Ouiii !! Et tu vas m’aider à lui trouver un prénom !

- Cool !! Mais je ne sais pas du tout comment l’appeler, moi !

- Mais moi non plus ! Viens on regarde sur internet ! 

- Oui !

Alors je me mis à taper « prénom pour chiens » sur Google, puis je clique sur le troisième lien.

- Euh.. C’est un mâle ou une femelle ?

- Un mâle je crois.. Regarde ! dis-je en rigolant.

- Non c’est le tiens, regarde, toi !!

- Bon ok.. Désolée p’ti n’ours mais j’ai pas le choix, dis-je en regardant… Un mâle !

- Ok ! Tu veux un prénom court, long, élégant ou extravagant ? *rires*

- Euh.. court !

- Pourquoi pas Médor tout simplement ? Ils sont nuls les prénoms de ce site !!

- Tu trouves qu’il a une tête à s’appeler Médor toi ?

- Hm.. Non. *rires*

BLOC-NOTE
Choupy
Cookie
Denver
Eden
Samson
- Il y en a un qui te plaît parmi ceux-là ? 
- Oui trois ! Cookie, Denver et Eden !
- Ok.
BLOC-NOTE
Choupy
Cookie
Denver
Eden
Samson

 

- Alors. Perso je trouve que Cookie ça ne lui irait pas. Il a beau être à croquer, il est blanc et des noms d’aliments aux animaux j’aime pas ça.

- Ok, on oublie. Denver et Eden ?

- Là c’est toi qui choisit, j’les aime bien tous les deux.

- Eden.

- Ça marche ! Je voulais trop que tu choisisses celui là ! *rire* 

J’éteins l’ordinateur et demanda :

- Alors, j’ai loupé quoi pendant trois jours ?

Son visage se décomposa.

- Euh.. Ben ce que tu sais, et le fait que j’suis à deux doigts d’être en couple !

- Parlons de ton couple alors ! 

- Mon PRESQUE couple !

- On s’en fou ! Raconte !

- Ben tu vois Thomas, le gars dont je t’ai parlé l’autre fois ?

- Oui, accouche !

- Ben je l’ai vu au cinéma avec sa mère. Et figures-toi que nos mères sont amies ! Du coup Thomas et moi on a discuté assez longtemps, avant que le film commence, et comme de gauche à droite ça faisait : ma mère, moi, sa mère, lui, on a intervertit : ma mère, sa mère, moi, lui ! Donc a on continué à parler, et le film a commencé !

- Me dis pas que ça s’arrête là !

- Non !! 

- C’est quel film que vous avez regardé ? lui demandai-je en lui coupant la parole.

- Saw, ils ont repassé le premier Saw ! Et donc tu sais, c’est un film sanglant et bien dégueulasse ?

- Oui je suis au courant je les ai tous vu !

- Haha ben moi j’ai pas supporté ! Quand les gens se coupent ou s’arrachent des membres j’ai l’impression que ça m’arrive à moi ! *rires* Et Thomas a vu que j’étais pas tranquille, ça devait se voir sur mon visage que je trouvais ça répugnant, et il m’a taquiné en me disant « T’es bien une fille toi ! ». J’ai fais mine de bouder et il m’a prise dans ses bras !!

- Non sérieux ?!

- Oui ! Enfin non ! *rires* Il a mis son bras autour de mes épaules en disant « Mais je rigole ! ». Et il ne m’a pas lâché ! Je l’ai regardé, il m’a regardé, et il m’a dit « Tu veux que j’enlève mon bras ? » en souriant, j’ai dit « Non ! » en souriant aussi, et j’ai appuyé ma tête contre lui en disant « J’suis calée là ! » et il a rigolé !

- Oh c’est trop chou ! dis-je en rigolant. Et après ?

- Après j’ai entendu sa mère dire à la mienne qu’on s’entendait bien, elles ont rigolé, et on a continué de regarder le film. Vers la fin j’commençais à avoir mal partout alors je bouge un peu donc il enlève son bras et mets sa main sur l’accoudoir, la paume de sa main vers le plafond, genre « donne moi la main ». Comme c’était un signe évident, sinon il aurait pas mis la paume vers le haut, j’ai pas hésité, et j’lui ai tenu la main jusqu’à la fin !!

Ça m’aurais trop fait rire que tu lui foutes un vent !

- Oh non ça se fait pas, j’tiens à ma vie amoureuse moi ! dit-elle en rigolant. 

Puis, d’un coup, son sourire s’effaça.

- Euh, excuse moi c’est pas ce que je voulais dire, hein, je dis pas que..

- T’inquiètes, lui dis-je en lui coupant la parole, je sais que tu pensais pas à mal en disant ça, j’te connais ! D’ailleurs tu m’as toujours pas dit comment il a réagi en apprenant que j’étais à l’hôpital..

- Ah oui.. Euh ben il était avec Laura quand j’ai voulu lui dire.. En fait je l’ai cherché, et quand je l’ai vu il était en train de l’embrasser. Alors je lui ai gueulé dessus en lui demandant ce qu’il faisait de toi, là il m’a dit ce que je t’ai déjà dit au tel, et il m’a dit de le lâcher, que d’abord c’est toi qui lui a pris la tête et que maintenant c’est moi, et qu’on était pas meilleure amies pour rien. Du coup je l’ai traité de connard et je lui ai balancé « T’inquiètes pas elle ne te feras plus chier, Elodie ! », il m’a dit « Tant mieux ! » et je lui ai fait « Non mais t’as pas compris ! C’est pas qu’elle ne VEUX plus te faire chier, c’est qu’elle ne PEUX plus ! ». Il a dit « Comment ça ?! » et je lui ai dit « Elle est à l’hôpital ! A cause de toi ! ». Puis je suis partie en le plantant là.

- Ah ouais.. Mais comment ça, à cause de lui ?

- Tu ne vas pas me dire que tu ne pensais pas à votre dispute, sur la route ? Et que c’est pour ça que tu n’as pas fais attention aux voitures qui arrivaient ?

- Si.. 

- Moi aussi, j’te connais louloute.

Je lui souris, et lui fit un câlin. 

- Tu sais quoi je vais l’oublier ce bouffon. Enfin je vais essayer..

- Il va sûrement venir aux nouvelles, et franchement j’ai plus envie de lui adresser la parole..

- Et qu’il essaie de me parler, j’vais l’accueillir moi. *rires*

 

Publié dans : Non classé | le 22 octobre, 2014 |2 Commentaires »

Chapitre 5 : Entre rêve et réalité, entre joie et déception.

Suite à l’accident, je me réveillais dans un lit d’hôpital, dans une chambre blanche, sans aucune couleur.. Devant mon lit, une chaise, avec un pot de fleur posé dessus. Je tournais la tête à gauche. Je vis Mathias en larme sur une chaise à côté de mon lit..

- Mathias..

- Oh t’es réveillée ! *un sourire se dessinant sur son visage*

- Oui.. 

- Je regrette ce qui s’est passé hier ! Si tu savais à quel point je regrette !

- C’est pas grave Mathias.. 

- Si.. J’ai été stupide.. *me prenant la main*

- Mais non t’inquiètes pas..

Quand tout à coup, la porte s’ouvrit. C’était une infirmière. Elle passa à côté de Mathias,qui sorti de la chambre, et me fit une piqûre. Puis elle commença à bouger mon lit pour le sortir de la chambre. « Mais que faites-vous ?« , lui demandai-je, affolée. Elle ne me répondait pas. « Mathias !! » criai-je. Aucune réponse. Je ne le voyais nul part. J’essayais de bouger de mon lit, de me redresser, mais mes forces me lâchèrent, puis je me sentis partir.. 

 . . .

Quand je repris mes esprits, je n’étais plus du tout dans la même chambre.. Celle-ci avait les murs violets pâle, des bouquets de roses étaient posés aux quatre coins de la pièce, et la vue par la fenêtre donnait sur un magnifique jardin. Je réalisais tout à coup que je n’avais fait qu’un rêve. Ma mère entra dans la pièce, avec mon père. Mon frère n’était pas là, Mathias non plus. 

- Oh ma chérie tu es réveillée !!

- Déjà vu..

- Quoi ?

- Non rien maman, j’ai fais un rêve juste avant de me réveiller, et Mathias disait exactement la même chose que toi.

- Ah.. dit-elle d’un air gêné. 

- C’est pas grave t’inquiètes pas, je suis bien réveillée maintenant !

Elle me sourit.

- Alors ma puce, comment te sens-tu ?

- Ça va papa. Juste.. euh.. Comment j’ai atterri ici ? 

- Tu ne te souviens pas ?

- Non… ?

- Tu as eu un accident, une voiture t’as percuté pendant que tu faisais du skate. Tu revenais de l’anniversaire de Mathias.

- Tu es resté 3 jours dans le comas, Elodie..

- Ah oui ça me reviens maintenant ! J’avais les pensées ailleurs.. Je n’ai pas fait attention à la route, je suis désolée.. Mathias et Sydney sont venus me rendre visite ?

- Oui, Sydney est venue le lendemain de l’accident et Mathias le jour d’après, il était accompagnée d’une blonde que je n’avais jamais vu avant. 

- Ok.. Papa, maman, je peux appeler Sydney s’il vous plaît ?

- Oui. disent-ils en partant.

 

Appel à Sydney ♥ en cours…

- Allô ? Elo c’est vraiment toi ?!

- Oui, qui veux-tu que ce soit ?

- Ta mère ! T’es enfin réveillée ! J’ai eu tellement peur ! Promets moi de ne jamais remonter sur un skate ! Tu m’as manqué !! J’viens te voir dès que je peux !! 

- Je peux en placer une ? dis-je en rigolant.

- Oui désolée !! dit-elle en rigolant également.

- Tout d’abord, oui je suis réveillée, ensuite, désolée de t’avoir fait peur, et enfin, pour le skate, JAMAIS JE N’ARRÊTERAIS ! Je sais que je t’ai fais peur, et j’en suis désolée. Je ne sais pas si j’arriverais à remonter dessus de suite, mais tu sais que j’adore le skate. C’est pas parce que j’ai eu un accident que je vais arrêter. Je vais juste faire plus attention la prochaine fois.

- Ça ne m’étonne pas de toi ! dit-elle en rigolant. Surtout qu’il te faudra un nouveau skate parce que d’après ce que j’ai compris de tes parents, il n’y a aucune traces du tien !

- C’est pas grave, il commençait à se faire vieux de toute façon ! *rires*

Alala qu’est ce que tu m’as manqué c’est fou ! J’ai besoin de ma meilleure amie moi ! J’ai plein de trucs à te raconter !

- On dirait qu’on ne s’est pas vu depuis un mois ! dis-je en ricanant. D’ailleurs, en parlant de trucs à raconter, ôte moi cette pensée débile qui me tord les tripes : Mathias et Laura… ?

- Ah oui.. euh.. T’es sûre que tu veux en parler maintenant ?

- ILS SONT ENSEMBLE ?!!

- Oui.. Je suis désolée biquette j’ai essayé d’empêcher Mathias de sortir avec elle mais on s’est engueulés et depuis c’est la guerre froide à la maison.. Il dit que j’ai pas à m’interposer entre eux, qu’il est tombé amoureux d’elle et que même si tu es super importante à ses yeux, tu n’es que son amie, rien de plus..

- Une amie.. dis-je au bord des larmes. Une amie qu’il ne s’est pas gêné de séduire ! Avec tous ses câlins, ses regards.. Il me tenait la main et tout.. J’en reviens pas.. T’imagines pas à quel point je suis déçue, dégoûtée..

- Je sais choupie.. Je te ferais un gros câlin quand je te verrais !

- Merci la puce.. Il a réagi comment en apprenant que j’étais à l’hôpital ? 

- Je préfère te raconter quand je te verrais..

- S’il te plaît dis moi..

- Non, je veux être avec toi pour te le dire.

Ma mère fit irruption dans ma chambre, avec le docteur.

- Attend quitte pas ! 

- Bonjour Elodie. Comment te sens-tu ?

- Bonjour Docteur, bien merci.

- As-tu des douleurs à la tête, ou autre part ?

- Non je n’ai mal nul part. « sauf au cœur », pensai-je.

- Très bien. Je pense que d’ici une heure tu pourras rentrer chez toi, le temps que tes parents remplissent les papiers.

- Génial ! Merci docteur.

- Mais je t’en pris, dit-il en souriant, bonne après midi. 

- Merci, bonne après midi à vous aussi.

Puis il sortit de la chambre et ferma la porte. Je remis mon téléphone à l’oreille :

- Je peux rentrer cette après midi !!!

- Oui j’ai entendu !! C’est super !! Je te rejoins dans deux heures chez toi !! 

- Ça marche ! Bisous ! 

Appel à Sydney ♥ Terminé.. 00:15:29

 

- Tu es contente de rentrer à la maison ? 

- Oui !

- Tu vas l’être encore plus quand tu vas savoir ça ! Avec ton père on s’est dit qu’il était temps d’avoir un animal de compagnie.

- Oh ! Vous avez pris quoi ?

- Tu verras ! Tu vas l’adorer c’est sûr ! Loïc (mon frère) est en train de tout mettre en place pour ton retour.. Tu lui manques, tu sais ? Il veut que la maison soit nickel quand tu rentreras.

- Oh qu’il est mignon ! J’ai hâte de rentrer. Stormy me manque, aussi. Il va bien ?

- Oui il va bien, il est heureux dans son pré avec sa copine ! *rires*

Mon père entra dans la pièce à ce moment là.

- J’ai rempli et signé les papiers, il ne manque plus que ta signature chérie. Je vais préparer les affaires d’Elodie.

- D’accord, dit-elle en l’embrasant.

Ils étaient mignons. Certains trouvent que c’est dégueulasse de voir ses parents s’embrasser, mais moi je trouvais ça trop mignon. C’est beau de les voir s’aimer toujours autant au bout de 37 ans de mariage. Je les adore mes parents. Ils sont un modèle que j’aimerais suivre, pour ma vie sentimentale.. Faudrait-il que je trouve un mec bien.. Pas un profiteur.

Publié dans : Non classé | le 22 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 4 : Joyeux anniversaire..

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Mathias, alors dès que je me suis réveillée, à 11h30, je l’ai appelé:

- Allô ?

- BON ANNIVERSAIRE VIEILLE BRANCHE !! 

- Ah merci ! Enfin debout ?

- Non rêve pas, j’viens juste de me réveiller !

- Ah bah ok, mais t’as plutôt intérêt à te bouger le cul parce que j’organise une petite virée au Laser Game avec les potes !

- Ah cool ! Je m’habille et j’arrive !

- Pense à manger aussi ! 

- Ouais.. enfin je vais plutôt déjeuner ! 

*rires*

- Allez  rendez-vous à 12h30 chez moi !

- Ça marche ! 

Je me dépêchais de m’habiller (en noir, du coup), de me coiffer, puis j’ai pris un petit dej’ vite fait, je me suis lavé les dents, et je me mis à emballer le cadeau que j’avais prévu d’offrir à Mathias:

Diesel - Only The Brave

Diesel – Only The Brave

Je ne sais pas si vous connaissez, mais ce parfum sent juste HYPER BON ! Par contre j’espère qu’il ne le prendra pas comme si je disais « tu pues » .. 

Bref je met mes chaussures, noires aussi, quelle joie ! On dirait que je vais à un enterrement ! Enfin, je prends mon skate, et direction la maison de Mathias !

En arrivant, je vois Sydney avec deux autres filles, alors je vais la voir :

- Coucou toi !

- Salut Elo ! *câlin*

- Ça va ? 

- Oui et toi ?

- Oui oui, tranquille . Je le mets où le cadeau de Mathias ? 

- Donne le à ma mère, elle est dans la cuisine. C’est quoi ?

- Dac’, un parfum.

- Oh ! Lequel ?

- Un Diesel. Only The Brave, tu connais ?

- Je sais pas, il a quelle forme ?

- C’est un poing noir.

- Ah oui je crois savoir ! Il sent bon, non ?

- Non non, je lui ai acheté un parfum qui pue la sardine au barbecue ! *rires* Allez j’y vais !

Je suis donc allée donner le cadeau à la mère de Mathias, puis je les ai rejoins, lui et ses potes. Je lui ai redis « bon anniversaire », lui ai fait un câlin, bien qu’il fut assez court.

Ensuite, sa mère nous a tous emmené au Laser Game. J’étais dans l’équipe de Sydney, contre celle de Mathias. D’ailleurs il m’a tiré dessus bon nombre de fois. Ce qui m’a soûlé d’ailleurs. Mais à la moitié de la partie, il s’était choisit une autre victime, Laura, une des deux filles qui discutaient avec ma meilleure amie à mon arrivée chez elle. Du coup, je me suis vengée, et j’ai tiré sur Mathias chaque fois qu’il avait le dos tourné. Puis 15min plus tard, au regret de tous, la sonnerie retentit, nous indiquant que la partie étaient terminée. On avait tous hyper chaud, mais c’était pas grave. Et malgré que la parti nous ait paru très courte, on s’était tous super bien amusés.

On est ensuite rentrés chez eux, pour le gâteau et le déballage des cadeaux. Mathias a eu plein de trucs, et mon cadeau n’a pas eu l’air de lui plaire plus que les autres. Mais bon. Ce n’était qu’un parfum après tout, c’est vrai que j’aurais pu faire mieux. Après, nous sommes tous allés faire un tour. Mathias ne me calculait pas du tout. J’avais essayé de rester un peu avec lui, mais il me repoussait comme une vulgaire inconnue. Je ne comprenais pas. C’était mon cadeau qui ne lui avait pas plu ? Sur le chemin du retour, j’étais avec Sydney, on parlait du garçon sur qui elle avait flashé, Thomas, un mec du lycée. Puis je vis Mathias, encore avec Laura. Elle le collait mais il ne disait rien. Il lui parlait, à elle. J’étais perdue. Sydney a remarqué que je ne l’écoutait plus :

- Hey tu m’écoute biquette ?

- Oui.. oui désolée tu disais ?

- Qu’est-ce que tu as ?

- Mathias m’ignore, j’ai l’impression.. Et il se rapproche de Laura..

- Cette fille ne m’inspire pas, je lui ai parlé tout à l’heure, elle est pas sérieuse, elle est juste branchée sexe. Ça me répugne de voir des filles comme ça. Mais t’inquiètes pas ma poule, elle te piquera pas mon frère.

- M’ouais..

- Je la laisserai pas faire de toute façon.

Nous arrivâmes à la maison, et les gens commençaient à repartir chez eux. Je regardais Mathias, qui disait au revoir à un de ses amis.

- Va lui parler.

- Ouais.

Je vais donc le voir.

- Mathias !

- Quoi ?

- Pourquoi tu m’ignores depuis tout à l’heure ?

- Je t’ignore pas qu’est-ce que tu racontes ?

- Arrête ! Tu m’envoies balader quand j’suis avec toi, tu ne me parles pas de l’après midi, alors que Laura, elle, tu lui parles !

- Olala ça y est j’ai pas le droit de rester avec mes potes pendant mon anniversaire, et j’ai pas le droit de rencontrer des filles ! Mais Elodie ya pas que toi dans ma vie hein !

Alors là je savais plus quoi répondre.. Je suis donc restée plantée, là..

- Allez salut. 

- Attend !

- Non lâche moidit-il sans se retourner..

- Qu’est ce qu’il s’est passé ?! dit Sydney, qui m’avait rejoint.

- Il m’a renvoyé chier, comme je le méritais.. Désolée Sydney mais j’ai plus envie de rester, là, je t’appelle demain.. 

- Comment ça ?! Si tu veux je viens avec toi chez toi et on en parle, au calme, hein ? Qu’est ce que t’en dis ?

- Non là j’ai envie d’être seule désolée.. On se voit demain chez moi si tu veux.

- D’accord choupette, à demain. Je t’aime.

- Moi aussi je t’aime, à demain.

On se fit un câlin, puis je pris mon skate et me voilà partie. Sur la route, je ne pensais qu’à lui. Je ne comprenait plus rien. Après tout, il avait raison.. Il n’a rien fait de mal, il a juste profité de ses amis. Il s’est fait une nouvelle copine, c’est tout, il ne m’a pas remplacé.. Faut pas que je sois jalouse pour ça, c’est rien..

J’étais tellement absorbée dans mes pensées, que je n’ai pas vu la voiture arriver…

Publié dans : Non classé | le 20 octobre, 2014 |2 Commentaires »

Chapitre 3 : Stormy, Mathias et moi

Ce matin, en me levant, je n’avais qu’une seule envie: aller voir mon cheval.

Quand je me suis levée, à 11h (oui, je ne suis pas du matin..), il y avait Sydney, Mathias et leurs parents qui discutaient avec les miens et mon frère autour d’un apéritif. Moi, j’étais en pyjama.. Alors en entendant toutes ces voix, j’ai vite fait demi-tour et me suis habillée. Comme c’était une belle journée, j’ai mis mes vêtements préférés, ceux que j’avais acheté à mon premier jour de shopping en Californie :

cette photo date de ce fameux jour

cette photo date de ce fameux jour

 

J’ai donc ensuite rejoins tous le monde, et j’ai commencé à manger des cochonneries.. Vous savez, ces bon petits gâteaux apéritifs qu’on s’empresse d’avaler et  qui nous cale alors qu’on a pas commencé le repas ? Ces petits gâteaux qui ont un goût de reviens-y ? 

Le repas s’est terminé vers 14h (et oui, on prend notre temps dans cette famille, avec ces amis !) et mon père propose d’aller faire un tour. Les parents de Sydney ont acceptés, mais elle, elle devait aller voir une amie de longue date. Elle nous a donc laissé, et ma mère voyant mon impatience m’a proposé d’aller voir Stormy avec Mathias.. Mais quelle bonne idée ! On est donc partis tous les deux au près pour aller voir mon « petit poney ». Mathias en vélo, moi en skate. Je m’accrochais à lui pour aller plus vite.

Arrivés à destination, Stormy vient à notre rencontre, tout content, avec sa « colocataire » le suivant de près.

Chapitre 3 : Stormy, Mathias et moi  dans Cheval en-plin-trip-300x225

 

Avec Mathias, on prend bien soin de lui, on se taquine entre nous, on rigole, on s’asperge, c’est la fête ! Ce couillon m’a même fait tomber dans du crottin, c’est sympathique, hein ? Heureusement que ma main était là pour m’empêcher de m’étaler dessus… Oui c’est dégueu je vous l’accorde ! Mais je me suis essuyée sur le pantalon de Mathias ! Je l’aime pas celui-là en plus. Ensuite, on s’est quand même nettoyé comme on a pu pour enlever l’odeur, puis on est allé remettre Stormy au près. 

Il était à présent 17h quand nous retournâmes chez moi. Et là ? Encore une surprise ! Mes parents m’ont acheté un tapis avec amortisseur intégré et des guêtres ! De mes couleurs préférées !

64rybk4q4t3va1                                              guetres-norton-t-cheval-neuves_1394227105_0

Bref, encore une superbe journée !!

Publié dans : Cheval, surprise | le 12 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 2 : Journée parfaite !!! :D

Il faut que je vous raconte !! Aujourd’hui, Sydney et Mathias m’ont appelé pour me dire d’aller les rejoindre d’urgence chez eux. Donc j’y suis allée, et j’ai dit:

« Moi: Qu’est ce qu’il y a ?

Sydney: Rien, on voulait juste te voir !

Moi: Oui mais pourquoi d’urgence ?

Sydney: Parce que sinon t’allais jamais te bouger les fesses du canapé !

Moi: Ah oui bien pensé ! 

Mathias: Ça vous dit un ciné ?

Moi: Mais j’ai pas d’argent !

Sydney: Pas grave on a des places gratuites !

Moi: Bon.. alors.. ok !« 

 

Du coup on est allés voir « Annabelle » et franchement c’était trop bien ! En plus, j’étais à côté de Mathias.. J’essayais de faire comme dans les films, vous savez, mettre ma main sur l’accoudoir en attendant qu’il la prenne, mais je me suis pris un vent d’une demie-heure, alors j’ai arrêté. Mais après, pendant un moment assez flippant du film, il m’a chuchoté à l’oreille « bouh ! » je m’y attendais pas ! Alors j’ai sursauté, il a rigolé. J’aime tellement son sourire. Il est tellement craquant… 

La séance a commencé à 14h30, et a duré 1h40. Il est donc 16h10. On sort du cinéma, et Sydney me propose d’aller faire les boutiques. Evidemment on avait pas d’argent, mais c’était pour le plaisir des yeux ! Mathias était d’attaque, même s’il savait que des filles + du shopping = longue attente.. Mais finalement, on s’est éclatés tous les trois ! On a essayé tout ce qu’on n’aimait pas, et Mathias a essayé des vêtements de fille, c’était trop marrant ! Du coup on a fait les bonhommes, avec Sydney ! C’était un super moment ! 

De retour à 18h05 chez eux, ils m’ont ramené chez moi. Et là ?! Mes parents m’attendaient le sourire aux lèvres. Mon père m’a bandé les yeux et nous sommes tous partis en voiture. Personne ne voulait me dire où on allait. « C’est une surprise ! » qu’ils disaient. Dix minutes plus tard, ils m’ont fait descendre de la voiture, et Mathias m’a enlevé le bandeau. Et là, qu’est ce que je vois ? Un magnifique cheval, que tenait mon frère.

« Ma mère: Il te plaît ?

Moi, comme une idiote: Il est pour moi ?! 

Mon père: Il est à toi ma chérie.

Moi: Oh merci !!! Il est trop parfait ce cheval !! Comment il s’appelle ?!

Ma mère: Stormy.« 

 

Stormy.. MON cheval. Je suis trop contente !!

 

Chapitre 2 : Journée parfaite !!! :D dans Cheval stormy-237x300

 

Publié dans : Cheval, cinéma, shopping, surprise | le 11 octobre, 2014 |Pas de Commentaires »

Chapitre 1 : Petite présentation…

Je m’appelle Elodie, j’ai 17 ans. Je vis en Californie depuis 1 an et 2 mois avec ma mère, mon père et mon grand frère. Avant, on habitait à Caen, en Normandie, en France. On vit maintenant dans une superbe maison, pas très loin d’un centre équestre, ce qui, pour moi, est merveilleux ! J’adore les chevaux, et tous les autres animaux aussi d’ailleurs. Autre passion, le skate. J’aime aller voir mes amies en skate, seule au monde sur les petites routes :3 Ma meilleure amie s’appelle Sydney (elle est brune, les cheveux longs et lisses, les yeux bleus/verts, j’ai jamais vraiment su..) , c’est la première amie que j’ai eu en arrivant en Californie:

Tout a commencé le premier jour – 25 Août 2013 :  on emménageait avec ma famille, et je l’ai vu passer devant la maison, elle nous a sourit, alors ma première impression était : « Elle a l’air gentille ! ». Le lendemain, ma mère m’a emmené faire les magasins, et je l’ai croisé avec son frère, Mathias (tellement beau ce garçon, il est brun, la coupe parfaite, les yeux marrons, trop beau !). On s’est adressé un sourire, et elle nous a demandé si l’emménagement c’était bien passé, on a dit oui, puis on a continué à discuter un petit peu. A la rentrée, on s’est retrouvé en première dans la même classe (oui, on a redoublé toutes les deux ^^). Depuis, on est toujours ensemble ! :3

Quelques photos maintenant :

Ça c'est moi :)

Ça c’est moi :)

 

Sydney, ma meilleure amie

Sydney, ma meilleure amie ♥

 

Son frère, le beau Mathias :3

Son frère, le beau Mathias *-*

 

 

 

Publié dans : présentation | le 10 octobre, 2014 |2 Commentaires »

La fille qui pense trop |
Memoires d'outre songe |
Petiteronde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Adaytoremember
| Viesoleil
| Les aventures de Bibi Moulin